Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Jorge Brites.

Pour ce deuxième volet du podcast L’allumeur de réverbères sur le rap mauritanien, nous retournons à Nouakchott, à la découverte de ce style musical à la fois intrinsèquement subversif et incontestablement populaire. Dans le premier épisode (Le rap en Mauritanie (1/2) : genèse et montée en puissance d'un style contestataire et populaire), nous étions en compagnie du producteur et ancien rappeur Alassane Thiam et de l'opérateur culturel et rappeur Kane Limam Monza, qui nous avaient éclairés sur la genèse du rap mauritanien. Pour affiner cette découverte d'un art ancré dans la culture hip hop, en Mauritanie où il permet à la jeunesse de s'exprimer malgré les réticences des autorités, nous sommes allés à la rencontre de deux artistes-rappeurs :

  •  Ndat Bouwaner Sy, artiste-rappeuse, formée en ingénierie du son ;
  • Am'Dit Lya, artiste-rappeur et membre du groupe de rap Yonta Men.

Outre le plaisir de la découverte artistique, ce podcast se veut une modeste contribution pour déconstruire les préjugés ou l’ignorance sur un pays de l’Afrique sahélienne comme la Mauritanie, que l’on a trop souvent tendance à résumer, de façon un peu caricaturale, à sa culture nomade.

Suivent les liens des musiques que vous pouvez entendre tout au long du présent podcast.

  • La musique « Allah Waddi Men », du groupe de rap Force Trankil :
  • Les morceaux « Warne Changer » et « Wiyam », de la chanteuse de rap Ndat Bouwaner :
  • Les musiques « Messagers du Bled » et « Plaidoirie », du groupe de rap Yonta Men :

*  *  *

Retrouvez également les podcasts sur la chaîne YouTube de L'allumeur de réverbères :

Et sur la plateforme Audioblog Arte Radio :

*  *  *

Entretien et montage : Jorge Brites.

Enregistrements : Aliya Abass.

Musique du générique : le groupe Iñigo Montoya.

Tag(s) : #Podcast, #International
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :