Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par David Brites.

Pour ce neuvième épisode du podcast L'allumeur de réverbères, nous avons choisi de nous concentrer sur une réforme majeure du quinquennat d'Emmanuel Macron, l'une de ses promesses de campagne en 2017 : la réforme de l'assurance-chômage. Pour rappel, elle a été adoptée en 2019, portée par Édouard Philippe et Muriel Penicaud, alors respectivement Premier ministre et ministre du Travail, dans un contexte de blocage complet des discussions avec les organisations syndicales. Les premières dispositions, relatives aux nouvelles règles d'indemnisation, ont été mises en place dès novembre 2019, puis suspendues, par un décret de juillet 2020 ; elles entreront finalement en vigueur en octobre 2021, en fonction de la conjoncture économique. Le deuxième volet de la réforme devait quant à lui être appliqué avec le changement de mode de calcul de l'allocation-chômage au 1er septembre 2020, mais a été reporté dans le contexte de la crise économique liée au COVID-19 ; il sera finalement effectif dès le 1er juillet 2021.

Le 2 mars dernier, lors d'une ultime séance de concertation avec les partenaires sociaux, Élisabeth Borne, l'actuelle ministre du Travail, a dévoilé les derniers arbitrages pour « adapter » la réforme au contexte de crise que nous vivons depuis plus d'un an, ainsi que les derniers éléments de calendrier. Le 31 mars, le décret mettant en musique la réforme de l'assurance-chômage a finalement été publié au Journal officiel, et d'ores et déjà plusieurs syndicats (CGT, FO, CFDT...) ont annoncé leur intention de déposer devant le Conseil d'État un recours contre le contester – ils ont jusqu'à la fin mai pour le faire.

Pour décrypter le projet de loi de 2019 et sa récente « réactualisation », nous avons pris contact avec Sabina Issehnane, économiste, chercheuse, maître de conférences à l'Université de Paris, et membre des Économistes Atterrés. En deux temps, le 24 mars puis le 30 mars, interviewée « en visio », elle nous a apporté son analyse, nous aidant notamment à rendre le plus compréhensible possible le contenu de cette réforme complexe. L'occasion également de mieux comprendre pourquoi elle suscite tant de levées de boucliers, notamment de la part des organisations syndicales. L'occasion, enfin, de remettre en perspective l'importance de l'assurance-chômage comme filet de sécurité économique et social, d'autant plus dans un contexte de crise comme celui que nous connaissons actuellement.

* Errata : concernant l'activité partielle, l'Unedic finance, depuis mars 2020, un tiers du dispositif (et non la moitié) ; concernant les périodes non travaillées prises en compte dans la période d'affiliation, à ce stade, le gouvernement n'a pas encore rectifié sa copie concernant les congés maladie ou maternité, dont l'intégration, avec le calcul actuel, fera baisser le montant du salaire journalier de référence, et donc l'indemnité chômage. *

Locaux de Pôle emploi à Bobigny, en Seine-Saint-Denis.
Locaux de Pôle emploi à Bobigny, en Seine-Saint-Denis.
Locaux de Pôle emploi à Bobigny, en Seine-Saint-Denis.

Locaux de Pôle emploi à Bobigny, en Seine-Saint-Denis.

Vous pouvez retrouver les publications et les actualités du collectif Les Économistes Atterrés dans les liens suivants.

*   *   *

Retrouvez également les podcasts sur la chaîne Youtube de L'allumeur de réverbères :

Et sur la plateforme Audioblog Arte Radio :

Entretien : David Brites.

Montage : Jorge Brites.

Musiques : le groupe Iñigo Montoya.

Tag(s) : #Podcast, #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :